Site icon Finance Immobiliere : Tous les conseils pour sur vos finances

Demande d’un prêt immobilier après 65 ans : ce que vous devez savoir

L’image stéréotypée des demandeurs de prêts immobilier est celle d’un jeune couple marié, âgé de moins de 30 ans et ayant toute la vie devant lui. Sommes-nous sûrs que c’est toujours le cas ? En réalité, de nombreux emprunteurs actuels touchent déjà leur pension ou sont sur le point de le faire.

La vie s’allonge, ce qui fait qu’il est de plus en plus facile de planifier l’avenir, même quand on a plus de 65 ans. C’est ainsi que les seniors se découvrent en tant qu’emprunteurs : d’année en année, les professionnels du secteur voient de plus en plus de demandes de prêts immobilier émanant de personnes d’un certain âge. Un grand nombre de ces demandes, parmi d’autres, concernent un premier prêt immobilier.

Quels sont les limites et les avantages d’une telle situation ? Nous sommes ici aujourd’hui pour répondre à tous les doutes et aux questions fréquemment posées sur les prêts immobiliers pour les plus de 65 ans.

Jusqu’à quel âge pouvez-vous demander un prêt immobilier ?

La plupart des établissements de crédit Français permettent d’approuver les demandes de prêt immobilier jusqu’à l’âge de 75/80 ans.

Toutefois, cette décision est fortement influencée par les politiques internes de chaque banque. Un établissement peut décider d’être plus souple pour répondre aux demandes des emprunteurs plus âgés, tandis qu’un autre peut avoir des règles plus strictes.

Dans tous les cas, il est généralement facile de connaître les politiques des différentes banques. Il suffit souvent d’une vérification en ligne ou d’une visite rapide à l’agence.

Cela ne signifie pas pour autant que demander un prêt immobilier à 72 ans est la même chose que demander un prêt à 28 ans. Il existe des différences que la banque prendra en compte, mais en sachant à quoi vous attendre, vous pouvez vous assurer que vous préparez tout de la meilleure façon possible pour votre demande de prêt immobilier et maximiser vos chances d’être approuvé.

Les limites que vous devez connaître sur les prêts immobiliers pour les plus de 65 ans

Penser comme une banque est le meilleur moyen de savoir à quoi s’attendre. La première chose à faire est de distinguer les personnes qui sont encore en âge de travailler de celles qui ont déjà atteint la retraite. Ces derniers sont les plus avantageux, surtout s’ils ont une pension élevée, car ils ont un revenu sûr ; pour ne pas recevoir de pension, ils devraient faire face à l’insolvabilité des établissements en question, ce qui est actuellement une possibilité lointaine.

Pour ceux qui travaillent, cependant, la situation est différente. D’une part, il est vrai qu’en fin de carrière, on a généralement atteint le sommet de ses revenus ; d’autre part, si l’on perdait son emploi, on serait plus exposé au risque de ne pas en trouver un autre.

En revanche, si vous perdez votre emploi, vous êtes davantage exposé au risque de ne pas pouvoir en trouver un autre.

Il est clair que tous les emplois n’ont pas le même profil de risque. Les fonctionnaires, par exemple, sont moins exposés au risque de licenciement et travaillent pour une institution dont le risque d’échec est pratiquement nul. Cela leur donne une garantie très forte.

Comme toujours, le rapport entre la valeur de la garantie et le montant demandé est important. Il est plus facile d’obtenir l’approbation d’un prêt immobilier de 40 % que celle d’un prêt de 80 % ; ceci est vrai à tout âge, mais est particulièrement pertinent pour les prêts immobiliers de plus de 65 ans.

Ce que vous pouvez attendre de la banque

Comme nous l’avons dit, savoir comment les prêteurs se comportent vous aidera à anticiper leurs mouvements et à mieux préparer votre demande de prêt immobilier.

La première chose qu’une banque peut demander à un emprunteur de plus de 65 ans est d’inclure une police d’assurance-vie dans le prêt immobilier. Selon la loi, la seule assurance obligatoire pour tous les emprunteurs est l’assurance contre le cambriolage et l’incendie, mais la banque peut suggérer des assurances supplémentaires dans le cadre du contrat.

Le contrat d’assurance-vie protège la famille de l’emprunteur en cas de décès prématuré, un sujet aussi mauvais à aborder qu’il est malheureusement pertinent.

La deuxième option consiste à accorder un prêt immobilier avec un écart plus élevé que la moyenne, étant donné le risque plus élevé. Cela dépend évidemment du pourcentage financé et de la garantie offerte par l’emprunteur, mais c’est une option.

Enfin, il est possible que la banque exige un garant externe si les garanties ne sont pas suffisantes pour approuver la demande.

Avantages des prêts immobiliers pour les plus de 65 ans

Il serait faux de ne parler que de limites, d’obstacles et de choses auxquelles il faut se préparer ; les emprunteurs de plus de 65 ans sont souvent les plus heureux, grâce à certains avantages que seul l’âge peut offrir.

Tout d’abord, en vieillissant, les gens ont tendance à accumuler de l’épargne. Cela permet de réduire le pourcentage de la valeur de la maison qui devra être financé par le prêt immobilier, ce qui rend les versements plus légers.

Le deuxième aspect positif est la stabilité. Il y a moins de risques de séparation ou de divorce, qui peuvent rendre la situation des emprunteurs désagréable. Vous êtes proche de la retraite, ce qui élimine le problème de la sécurité des revenus, et vous êtes sûr de choisir une maison qui répond à vos besoins, grâce à l’expérience acquise au fil des ans.

C’est pourquoi de plus en plus d’emprunteurs ont plus de 65 ans et que cette tendance devrait encore s’accentuer.

Quitter la version mobile